>
French Art

Sonnet de Louise Labé – 16th century French love poem

Sonnet de Louise Labé

Sonnet de Louise Labé - French love poem if there is any.

“Je vis, je meurs…”

Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie.

J’ai chaud extrême en endurant froidure ;

La vie m’est et trop molle et trop dure.

J’ai grands ennuis entremêlés de joie ;

.

Tout à un coup je ris et je larmoie,

et en plaisir, maint grief tourment j’endure ;

Mon bien s’en va, et à jamais il dure ;

Tout en un coup je sèche et je verdoie.

.

Ainsi Amour inconstamment me mène ;

Et quand je pense avoir plus de douleur,

Sans y penser je me trouve hors de peine.

.

Puis je crois ma joie être certaine,

Et être au haut de mon désiré heur,

Il me remet en mon premier malheur.

Louise Labé (1524-1566), Sonnets, VII (1555) modernisé

Listen to this poem

About Louise

Louise Labé – ou Labbé, Lyonnaise, a été mariée à l’âge de 16 ans. Très cultivée, très en avance sur son époque, ses poèmes ont eu un vif succès.

Louise Labe – or Labbé, from Lyon, was married at the age of 16 years. Highly educated, well ahead of her time, her poems were a great success.

Related: French poetry terms .

Did you like it? Please share and link

Comments are closed.

     
     

STAY SIGNED IN

ALWAYS STAY SIGNED IN to access all of your worksheets in one click.

Petite vidéo

Cliquez pour voir
La Bretagne